• La naissance de la saga FFXIII

    “Time flows without pause. In a world where I no longer exist, the future is about to change”. –Lightning 

    GENESE

    La naissance de la saga FFXIII

    Après les vives critiques des fans au sujet de FFXIII, SQUARE ENIX décide alors de sortir une suite afin de corriger les erreurs passées afin de satisfaire la communauté. Les principaux défauts de FFXIII étaient donc sa linéarité, l’absence de quêtes annexes, peu de PNJ avec qui interagir, etc… Dès son annonce, FFXIII-2 avait pour but en plus de fournir une suite aux aventures de Lightning, de proposer une nouvelle fois l’univers de FFXIII d’un point de vue plus libre, autant dans sa progression que dans ses activités secondaires. De plus, FFXIII-2 propose un système de progression scénaristique très particulier par rapport à son prédécesseur puisque le jeu se concentre sur les voyages dans le temps.

     

    HISTOIRE

    La naissance de la saga FFXIII

    Attention, le paragraphe suivant contient des révélations sur la fin de FFXIII

    Deux ans après avoir réussi à sauver Cocoon de sa chute grâce aux sacrificex de Vanille et Fang, les habitants peuvent enfin vivre sans être soumis aux les Fal’cie, car Eden est tombé, et l’organisation qui dirigeait Cocoon n’existe plus, ils sont désormais livrés à eux mêmes et doivent reconstruire leurs vies par leurs propres moyens sur Pulse. Mais Serah a du mal à tourner la page. En effet, même si tout le groupe a pu s’en sortir, Lightning a disparu, et tout le monde la croit morte. Hors, sa sœur est persuadée qu’elle est vivante, et qu’elle l’attend quelque part. Elle a des souvenirs de Lightning après son réveil, qui rayonnait auprès d’elle, et la félicitait pour son mariage avec Snow. Mais personne ne se souvient de ce doux moment, et ils pensent que sa sœur refuse tout simplement d’accepter la réalité.

    La naissance de la saga FFXIII 

    Une nuit, Serah fait le plus étrange des rêves : elle voit Lightning en tenue de Déesse en train de combattre avec un homme en armure dans une cité perdue. La même nuit, à son réveil, survient un gros tremblement, provenant d’un impact de météorite… Qui entraîne la venue de nombreux monstres. Alors que Serah est en proie au désespoir, un jeune homme nommé Noel vient la sauver, lui explique qu’il vient du futur, et qu’il est venu dans son époque afin d’empêcher une grande menace de s’abattre dans la ligne temporelle, qui pourrait transformer le monde en une véritable désolation… Mais plus important encore, Noel confie sa rencontre avec Lightning à Valhalla, cité perdue dans les méandres du temps, et qu’elle se bat indéfiniment afin de repousser cette menace. Lignting lui aurait confié une mission : celle de ramener sa sœur Serah auprès d’elle. Abasourdie par ces révélations, et malgré le scepticisme de ses amis, Serah décide de faire confiance à Noel, et part avec lui retrouver Ligjtning.

    La naissance de la saga FFXIII 

    Mais le chemin est plus long que prévu, les deux héros devront passer par des portails temporels, chacun lié à une époque bien particulière qui est atteint d’un mal appelé « Paradoxe » : des événements ou objets qui ne devraient pas être là, et c’est en résolvant ces erreurs que Serah se rapprochera de sa sœur. Hors, Caius, un mystérieux guerrier en armure violette se tient régulièrement sur le chemin des deux compagnons, et ils ne tarderont pas à découvrir ce qui se cache derrière tous ces paradoxes temporels, ainsi que sur une menace encore plus grande… 

     

    GAMEPLAY

    La naissance de la saga FFXIII

    Le système de combat reprend les bases de FFXIII : les stratégies sont toujours là, et les jobs sont les mêmes. Mais la façon de faire évoluer les personnages est quelque peu différente. En effet, dans FFXIII, les PC (points de compétences) étaient suffisants pour avancer dans le Cristarium. Dans FFXIII-2, c’est le même procédé, hors il faut collecter des orbes de différentes sortes. Par exemple, sur le Cristarium de Noel, une branche permet d’augmenter sa force. Si vous utilisez une orbe de force, la force sera augmentée de façon plus importante. Si vous utilisez une orbe de magie, votre force sera augmentée normalement avec un petit plus en magie. Si vous utilisez une orbe universelle, elle augmentera un peu toutes vos statistiques. Cette nouvelle fonctionnalité apporte une bonne dose de stratégie qui manquait à FFXIII, qui était assez linéaire dans son fonctionnement.

    La naissance de la saga FFXIII

    La véritable nouveauté de ce FFXIII-2 est la possibilité de capturer des monstres afin de les inclure au combat. 150 monstres de races différentes et de skins variantes peuvent être capturés au total, et un seul peut être attribué au combat, selon les stratégies adoptées. Chaque monstre a un domaine de prédilection particulier, et chacun possède son propre petit Cristarium qu’il est possible d’augmenter de la même façon qu’avec les personnages, en utilisant des orbes de toutes sortes. 

    La possibilité d’équiper des accessoires avec un système de compétences (emprunté d’une certaine façon à FFIX). Chaque accessoire demande des points de compétences spécifiques, et une fois le seuil atteint, impossible d’en équiper plus. Il est bien évidemment possible de ré-équiper les accessoires autant de fois que souhaité, mais ce système atteint vite ses limites, notamment avec les accessoires plus puissants qui demandent la quasi totalité des points…

    La naissance de la saga FFXIII

    Un nouveauté de gameplay très appréciable est la présence du Moogle, appelé Mog, qui est un porte bonheur envoyé par Lightning pour Serah, qui lui sert de compagnon, mais qui se transforme aussi en arme pendant les combats. Hors combat, Mog possède diverses compétences qui peuvent être débloquées au fil de l’aventure et en accomplissant certaines quêtes annexes. Le joueur peut littéralement balancer Mog afin qu’il puisse ouvrir des coffres dans des zones inaccessibles, ou bien récupérer des objets cachés. Il peut également faire apparaître des objets invisibles à l’œil nu, et bien d’autres encore… 

     

    MUSIQUES

    La naissance de la saga FFXIII

    La bande originale de FFXIII-2 est sûrement l’une des plus variées de la série, au même titre que celle de FFX-2. Il y a des thèmes du style Jazz, Pop, Electro, Rock, en passant par les chœurs. Les titres les plus marquants seraient le Thème de Caius, "Paradox", et le Thème de Noel, qui est certainement le morceau le plus touchant de toute l’OST, avec une mise en scène très émotionnelle.

    Comme FFXIII et les épisodes avant lui, FFXIII-2 possède une chanson thème. Dans la version Japonaise, il s’agit de « YAKUSOKU NO BASHO » chantée par Mai Fukui. Et « NEW WORLD » chantée par Charice pour la chanson anglaise.

    Une OST en édition limitée est d’ailleurs sortie, comprenant 4 CD sous boîte format DVD, plus un 4ème DVD Bonus contenant des trailers et des interviews sur le jeu.

    La naissance de la saga FFXIII

     

     

    ANECDOTES

    Le jeu propose de nombreux DLC liés à l’histoire, mais aussi d’autres proposant des combats contre des boss emblématiques de la série dans le Colisée, et ainsi que de nombreux costumes. Voici la liste des DLC proposés avec leur prix :

    DLC HISTOIRE : Pile ou Face (Sazh), Un champ de Bataille (Snow), Requiem de la Déesse (Lightning, qui en tuant le boss en temps record peut être débloquée en tant que familier dans le jeu permettant ainsi de combattre à nos côtés).

    DLC ARMES : Azrael, Séraphin, et Arc Genji pour Serah. Calamité et Muramasa pour Noel.

    DLC BOSS : Pack « Combattre avec style » avec Omega. Lightning et Amodar. Jihl Nabaat. Orthros et Typhon. Gilgamesh. Koyo-K.

    DLC TENUES : Tunique d’invocateur (« Combattre avec Style), Ensemble de plage, Idole Guerrière, Mage Blanc et Armure N7 pour Serah. Gardien du temps, Tenue d’assassin, et Mage noir pour Noel. Ainsi qu’un pack d’une dizaine de tenues « garde-robe bigarrée » pour Mog.

     

    VERSIONS

    VERSION PS3 SORTIE EN 2012

    La naissance de la saga FFXIII

     

     

    VERSION XBOX 360 SORTIE EN 2012

    La naissance de la saga FFXIII

    EDITIONS SPÉCIALES

    Une édition simple et deux éditions limitées sont disponibles pour le jeu.

    La première édition limitée, appelée « Edition Collector »

    La naissance de la saga FFXIII

    L’édition la plus onéreuse et la plus fournie appelée « Edition Crystal »

    La naissance de la saga FFXIII 

    TRAILER

    Attention, ce trailer contient des révélations sur la fin de FFXIII

     

    MON AVIS

    La naissance de la saga FFXIII

    Je faisais partie des joueurs ayant apprécié FFXIII, et j’attendais sa suite avec impatience en apprenant qu’il allait corriger les défauts de son aîné. Et j’ai été plus que conquise par cet épisode, que j’ai trouvé non seulement très amusant (encore plus que le premier), mais l’ajout de toutes ces quêtes annexes vraiment sympathiques, une plus grande liberté d’action et un système de combat moins bridé m’a donné une expérience encore plus intense. Mais mon plus gros coup de cœur dans ce nouvel opus est le personnage de Noel, nouveau dans la saga FFXIII. On peut penser qu’il ne fait office que de messager dans l’aventure, hors il prend très vite de l’importance, et il développe une amitié unique avec Serah, ce qui le rend très attachant selon moi. C’est un personnage très bien traité, et qui a un passé non seulement pas cliché, mais très touchant et qui m’a vraiment émue. Je ne parlerai que très brièvement de la fin pour ceux qui souhaiterait découvrir cet épisode, mais je ne m’y attendais pas du tout. Et cela m’a fait un tel choc, car c’est la première fois depuis de nombreuses années qu’un épisode de la saga se termine sur ce genre de fin ; avec en plus de ça une mise en scène très bien réalisée, et des cinématiques de toute beauté.

    JE NE RECOMMANDE PAS DE VERSION EN PARTICULIER


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique